User Tools

Site Tools


ipm:scenarios-taches

Scénarios de tâches

Greenberg (Greenberg 2004) propose une technique basée sur des scénarios pour identifier les tâches. Pour apprendre ce que sont les tâches des utilisateurs, il faut développer des exemples concrets et détaillés de tâches qu'il réalisent ou veulent réaliser. Ce développement doit être issu d'interviews, enquêtes ou observations auprès des utilisateurs potentiels du système. En particulier, on construira des scénarios pour chacun des personnages identifiés lors de l'analyse des utilisateurs et du contexte.

Exemple (Greenberg 2004)

Chez Cheap Shop, les gens consultent le catalogue est pas-sent ensuite leur commande auprès d'un vendeur. On identifie les trois tâches ci-dessous :

Tâche 1.
Un homme avec un enfant de deux ans achète un pousse-pousse muni d'une ombrelle (rouge de préférence, mais bleu est acceptable), il paie cash et l'utilise immédiate-ment.
Tâche 2.
Une vieille dame arthritique compare les prix d'un mobilier de chambre d'enfants composé d'un bureau en bois, d'une chaise, d'un lit simple, d'un matelas, d'un couvre lit et d'un oreiller. Elle emporte avec elle la description et le prix total pour comparer avec d'autre magasins. Deux heures plus tard elle revient et décide d'acheter le tout sauf la chaise.
Tâche 3.
Un employé de Cheap Shop, qui est le seul vendeur dans le magasin, reçoit une liste de 10 articles d'un client qui ne veut pas utiliser l'ordinateur.

Les articles sont : 4 chaises en pin, une table en pin, 6 set de table bleus, 6 fourchettes « lor », 6 cuillères « lor », 6 cuillères à thé « lor », 6 couteaux « lor », un tricycle « tot », 1 ballon rouge, 1 jeu de croquet « silva »

Après avoir vu le montant total le client décide de tout prendre sauf l'argenterie et ajoute un ballon bleu à la liste

Puis le client change d'avis à propos du payement par carte et décide de payer cash. Il veut que les articles lui soient livrés à la maison le surlendemain.

Pendant que ceci se passe 6 autres clients attendent que le vendeur s'occupe d'eux.

Selon Greenberg une bonne description de tâche dit ce que l'utilisateur veut faire (quoi) mais pas comment il le fait, dans une phase d'analyse on ne fait pas d'hypothèse sur l'interface.

La description doit être très spécifique. On ne parle pas en termes génériques, du genre « emprunter un livre », mais d'objets spécifiques : « emprunter le livre Traité du Zen et de l'entretien des motocyclettes ».

De même, il faut dire qui sont les utilisateurs, soit explicitement, comme dans les exemples ci-dessus, soit en faisant référence aux personnages créés dans l'analyse des utilisateurs.

Enfin, le scénario décrit une transaction complète impliquant plusieurs ac-tions. Ceci obligera le concepteur de l'interface à considérer l'articulation entre différentes parties de l'interface.

La création des scénarios permet de vérifier que l'on est bien dans la bonne direction par rapport aux attentes et besoins des utilisateurs, que l'on est bien connecté à la réalité. Ceci n'est évidemment vrai que si les scénarios ont été validés par de futurs utilisateurs ou des personnes connaissant bien le domaine.

ipm/scenarios-taches.txt · Last modified: 2014/02/20 09:31 by gilles