User Tools

Site Tools


ipm:introduction

Pourquoi s'intéresser aux interfaces homme-machine ?

L'interface d'un système technique est le dispositif qui permet à des humains d'utiliser ce système. Cette utilisation a en général pour but de réaliser des tâches considérées comme importantes dans un contexte donné. Le tableau de bord et les commandes d'une automobile ou d'un avion ne sont rien d'autres que des interfaces permettant de conduire le véhicule en question. L'interface est donc une composante essentielle de tout système. De la qualité de l'interface va dépendre la capacité des utilisateurs à se servir effectivement et avec efficacité du système. Dans certains domaines, comme les transports, la médecine ou la chimie, le design des interfaces est critiques, car une fausse manoeuvre peut mettre en péril la sécurité des personnes. L'analyse de la catastrophe aérienne du Mont Saint Odile est là pour montrer qu'un problème d'interface peut avoir des conséquences fatales.

Croyant fixer un angle de descente de 3.3 degrés en affichant "-3.3" sur le tableau de bord, l'équipage avait en fait fixé un taux de descente de 3300 pieds/minute car il était en mode "vitesse verticale" et non "angle de descente". Ce taux correspondait en l'occurrence à un angle 4 fois supérieur à celui désiré. À la suite de cette catastrophe Airbus modifia le design de l'interface du contrôle de vol pour éviter ce genre d'erreur d'interprétation.(Flight Safety Foundation 2008)

Dans le domaine de l'informatique l'interface possède un statut particulier car l'utilisateur ne perçoit le système qu'à travers son interface, il n'y a aucun autre moyen de « voir » un système logiciel. L'un des pères du Macintosh, Jeff Raskin, a résumé cette situation en une formule:

En ce qui concerne le client, l'interface est le produit

S'il est facile d'admettre que la qualité des interfaces influe très fortement sur la capacité des utilisateurs à se servir du système pour l'exécution de leur travail, il faut également comprendre que des interfaces de mauvaise qualité peuvent conduire au rejet du système. Ceci indépendamment du fait qu'il soit bien conçu du point de vue structurel et fonctionnel et qu'il fonctionne parfaitement.

Toute personne ayant utilisé des logiciels a été confrontée à des interfaces problématiques. Regardons cette première interface :

Les carrés de couleur situés en bas à droite indiquent l'avancement du remplissage de chacun des formulaires Admin, Claimants, etc. La disposition choisie entraine un effort visuel (mouvement des yeux) et cognitif (mémorisation). Il serait facile de faire mieux en plaçant ces indicateurs directement sur les onglets correspondants.

Une mauvaise bonne idée :

Lorsqu'on sélectionne un onglet la barre où il se trouve est déplacée vers l'avant. Tous les onglets changent de place. Tout le travail de repérage et de mémorisation des positions par l'utilisateur est perdu.

Et que dire de ce message d'avertissement ?

Ici le problème vient de la formulation utilisée “Do you want Outlook to delete some items ?”, “Voulez-vous qu'Outlook efface certains éléments ?” Oui, mais lesquels ? Qui osera cliquer “Yes”.

On peut se demander pourquoi le monde est toujours rempli de telles interfaces de mauvaise qualité. Un premier élément de réponse se trouve dans l'histoire de l'informatique. Une seconde réponse, plus profonde, réside dans les caractéristiques des humains, des machines et de leur interaction.

ipm/introduction.txt · Last modified: 2012/05/26 17:15 by gilles