User Tools

Site Tools


ipm:cas_utilisation_uml

Les cas d'utilisation UML

Dans la notation UML les diagrammes de cas d'utilisation servent à définir les services que le système va rendre aux différents types d'utilisateurs. La notion de cas d'utilisation (use case) correspond à la notion de tâche. En effet, un cas d'utilisation décrit une interaction entre le système et un acteur qui est en dehors du système. Cette interaction doit avoir un début et une fin bien identifiés et elle doit produire un résultat concret pour l'utilisateur.

Chaque cas d'utilisation possède un scénario qui spécifie l'interaction entre l'utilisateur et le système. Les scénarios dans UML ne font pas partie de l'analyse des tâches (comme les scénarios de Greenberg) mais sont le résultat de la conception de l'interaction. Nous les présentons par conséquent dans l'article sur la conception de l'interaction

Dans UML on parle d'acteur pour définir une catégorie d'utilisateurs qui vont faire le même usage du système. Par exemple, dans un système de gestion d'une bibliothèque universitaire on aura des acteurs tels que : bibliothécaire, chercheur, étudiant, utilisateur externe, administrateur du département, etc. Chacun de ces acteurs pourra effecteur certaines tâches (cas), en général pas toutes, avec le système.

Exemple

Dans un système de gestion est d'accès à une bibliothèque on a identifié trois acteurs (types d'utilisateurs) : Bibliothécaire, Chercheur, Utilisateur externe et cinq cas d'utilisation : Payer la cotisation, Consulter le catalogue, Emprunter un lien, Réserver un livre, Enregistrer un nouvel utilisateur. Les liens entre acteurs et cas sont montrés sur la Figure 1.

Organisation des cas d'utilisation

Lorsque les cas d'utilisation sont complexes ou qu'ils se recouvrent partiellement, on peut définir une relation d'utilisation («includes») entre cas. Ceci permet de factoriser une partie d'un cas qui se trouve également dans d'autre cas.

Exemple. Les cas Emprunter, Réserver et Sortir de l'inventaire utilisent tous le (sous-)cas Sélectionner un livre.

La relation d'extension («extends») sert à définir un nouveau cas par extension d'un cas existant. À cet effet, un cas peut prévoir des points d'extension dans son scénario.

Exemple. Le cas Emprunter un ouvrage rare est une extension de Emprunter. Il comprend toutes les actions nécessaires à emprunter plus des actions spécifiques au traitement d'un ouvrage rare.

ipm/cas_utilisation_uml.txt · Last modified: 2013/03/09 16:50 by gilles