ipm:ontologies-et-interfaces

This is an old revision of the document!


Analyse conceptuelle ontologique des éléments d'interfaces

Proximité visuelle et conceptuelle

Les principes de gestalt nous amènent à associer automatiquement certains éléments de l'interface (par proximité géométrique, similarité de forme, etc.)

Ces associations devraient correspondre à des associations sémantiques

Dans le groupe (sucre, crème, café noir, café crème, expresso, expresso crème) (voir image) les deux premiers termes ont une plus grand distance sémantique avec les autres que les autres entre eux. Si l'on prend comme distance sémantique la “hauteur” du premier ancêtre commun, on trouve d(sucre, café) = h(aliment) =: h1 alors que d(café crème, café noir) = h(café) =: h2. h1 > h2.

Non-ambigüité

Si deux éléments se trouvent dans une même liste de choix (dans un menu p.ex.), ceux-ci doivent correspondre à des concepts disjoints.

Concept ou domaine

On utilise souvent un terme comme étiquette d'un domaine de connaissance d'une branche d'activité, etc. Automobile peut désigner soit le concept de véhicule à moteur, soit le domaine d'activité comprenant la production, la vente et l'entretien des automobiles mais également la sécurité routière, les règles de conduites, etc. .

Les relations entre concepts ne sont pas les mêmes que les relations entre domaines. Les concepts peuvent posséder des concepts génériques ou spécifiques, être des instances d'autres concepts, faire partie de concepts plus complexes alors que la relation naturelle entre domaine est : plus large - plus restreint (englobant-englobé). Automobile possède les sous-concepts automobile hybride, … alors que le domaine automobile possède des sous-domaines tels que marché de l'automobile, accidents de la route, …

Cette distinction concept/domaine doit être prise en compte et l'utilisateur doit savoir de quoi l'on parle dans l'interface.

  • ipm/ontologies-et-interfaces.1410076665.txt.gz
  • Last modified: 2014/09/07 09:57
  • by gilles