À la Une

Soutenance de thèse Gregor Chliamovitch

M. Gregor Chliamovitch soutiendra, en vue de l'obtention du grade de docteur ès sciences, mention interdisciplinaire, sa thèse intitulée:

Information Theory and Maximum Entropy Principles in Non-Equilibrium Statistical Physics

GC_600.jpg

Sous la direction de:

  • Prof. B. Chopard, Département d'informatique, Faculté des sciences, Université de Genève
  • Prof. P. Wittwer, Département de physique théorique, Faculté des sciences, Université de Genève

Résumé:

Les systèmes complexes sont souvent envisagés en tant qu'organisations dans lesquels l'information se propage, et, tout en se propageant, se trouve modifiée. Si cette perspective opère une forme de synthèse entre la vieille intuition de Lavoisier ("Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.") et les développements modernes de la théorie de l'information initiée par C. Shannon, il faut toutefois souligner que la notion apparemment intuitive de "système complexe" n'admet pas de définition universellement acceptée, mais recouvre un ensemble de phénomènes et propriétés sans relations évidentes les uns avec les autres. Il convient donc de chercher des principes unificateurs qui permettent de jeter des ponts entre ces éléments disparates. Parmi ces principes, le concept d'"entropie" a joué un rôle central non seulement dans le développement de la physique statistique, mais aussi dans celui de la théorie de l'information, puisque l'entropie de Shannon donne corps - de manière presque unique - à la notion intuitive d'"incertitude" contenue dans une distribution de probabilité. Cette interprétation de l'entropie comme mesure d'incertitude permet à son tour de spécifier un critère heuristique permettant de sélectionner, parmi un ensemble de distributions de probabilité satisfaisant certaines contraintes structurelles ou observationnelles, celle contenant l'incertitude maximale. Nous présenterons ainsi deux applications de ce critère, assez différentes quant au type de contraintes imposées à la distribution. L'une concernera la reconstruction d'un processus stochastique discret, avec un accent particulier sur l'estimation de la qualité de la reconstruction obtenue en fonction de la longeur de l'échantillon disponible. L'autre application portera sur des questions de théorie cinétique des gaz, partant de l'observation que l'hypothèse du chaos moléculaire sur laquelle se fonde la théorie est un cas particulier du principe d'entropie maximum.

Date: Mardi 9 mai 2017 à 13h30

Lieu: Battelle bâtiment A - Auditoire rez-de-chaussée

5 mai 2017
  À la Une