Conférence du Prof. Eric Wehrli

SDL_600.jpg

Orateur:

Eric WehrliDépartement de linguistique / Centre universitaire d'informatique

Résumé:

Le phénomène collocationnel (les "groupements usuels" de Charles Bally -- p. ex. grièvement blessé mais gravement malade, pousser un hurlement, poser une question) peut être décrit comme l'association conventionnelle et arbitraire de deux mots dans un contexte syntaxique bien défini (adjectif-nom, sujet-verbe, verbe-objet, etc.). Alors qu'un des deux termes (la base) conserve son sens usuel, l'autre terme (le collocatif) est sélectionné arbitrairement et prend fréquemment un sens particulier, propre à l'expression. Ainsi, la collocation gros fumeur  fait bien référence à un fumeur, mais ce dernier n'est pas nécessairement corpulent. De même, dans poser une question, le mot question conserve son sens usuel, mais pas le verbe poser.

Les collocations constituent un savoir lexical indispensable en lexicographie, en pédagogie des langues ainsi qu'en traduction, tant humaine que par machine. Elles ne peuvent le plus souvent pas être correctement interprétées ou traduites sans avoir été apprises.

Dans cet exposé, après un rapide survol du phénomène et de ses propriétés principales, je montrerai comment collocations et analyse syntaxique interagissent dans le traitement automatique des langues, en prenant comme exemples l'extraction terminologique et la traduction automatique.

Date: Mercredi 7 juin 2017 de 18h00 à 20h00

Lieu: Uni Bastions, salle B111

2 juin 2017

À la Une

top